Comment fonctionne le remboursement mutuelle dentaire ?

Bien que les mutuelles de santé soient censées couvrir les sommes non remboursées par l’assurance maladie, c’est plus complexe en matière de mutuelle dentaire. La raison en est que les tarifs des soins dentaires s’avèrent très variés. Ils peuvent aller au double, voire au triple des prix conventionnés. Certains actes ne sont pas du tout remboursables. D’où l’intérêt de savoir comment fonctionne le remboursement de la mutuelle dentaire.

Le remboursement des soins dentaires classiques

Les soins dentaires classiques dits conservateurs tels que le détartrage, la dévitalisation, ou encore, l’extraction de dent entre souvent dans la limite des tarifs de convention. Il s’agit des prix reconnus par la sécurité sociale. En principe, cet organisme rembourse 70 % du montant que vous avez dépensé pour soigner vos dents. Il appartient, par contre, à votre mutuelle dentaire de compenser les 30 % restants quoiqu’elle soit un complémentaire de santé. 

Le tarif conventionnel d’un simple soin dentaire comme le traitement d’une carie coïncide, dans la plupart des cas, avec le prix réel. Il en est de même pour les honoraires des dentistes, les dépassements sont rares. C’est pour cela qu’il demeure conseillé d’opter pour une mutuelle aux garanties modérées dans le cas où vous recourez à des soins classiques. D’ailleurs, celles-ci se situent généralement entre 100 % et 150 %. Cela vous permet de faire des économies sur vos cotisations. D’ailleurs, c’est une sorte de prévoyance pour des éventuelles imprévues.

Les remboursements liés à des actes dentaires spécifiques

Les actes dentaires spécifiques sont multiples. Il s’agit, entre autres, de la pose de prothèses. La pose d’implants, de bridges ou d’un appareil dentaire entre aussi dans ce cadre.

Le remboursement de la pose des prothèses dentaires

Puisqu’il est laissé à chaque chirurgien-dentiste la liberté de fixer ses prix en termes de prothèses, les prix réels vont souvent au-delà des tarifs conventionnels. De plus, ils divergent en fonction des caractéristiques des matériels. Les couronnes s’avèrent les plus chères. C’est pour cette raison qu’il semble plus intéressant de miser sur une mutuelle qui rembourse un taux élevé,  qui d’ailleurs peut aller jusqu’à 300 %. Il est également recommandé de demander un devis à votre médecin pour savoir le montant nécessaire pour vos frais médicaux. Pourquoi ne pas faire un comparatif des prix et des offres ? Cela vous permet d’identifier l’offre qui vous convient avant de signer un quelconque contrat.

A lire aussi :  Mutuelle senior : comment faire le bon choix ?

En outre, même s’il est recommandé de vous orienter vers les mutuelles aux garanties plus conséquentes, tâchez de ne pas vous induire en erreur. Le remboursement relatif aux soins dentaires, à commencer par les consultations jusqu’à la pose des prothèses, peut s’avérer moins important que les cotisations dépensées.

Le remboursement de la pose des implants

La pose des implants fait partie des actes dentaires les plus fréquents chez les dentistes. Néanmoins, les montants alloués à cet effet ne sont pas toujours remboursés. D’ailleurs, la sécurité sociale ne rembourse pas l’implant dentaire. Sa prise en charge se limite au remboursement du prix de la couronne, notamment nécessaire pour fixer l’implant. Par ailleurs, les mutuelles qui prennent en charge les dépenses liées à la pose d’implants dentaires les font sous forme d’un forfait annuel.

Le remboursement de l’orthodontie

Le remboursement des actes d’orthodontie s’avère différent des autres soins dentaires. Son taux dépend de l’âge du patient. C’est pourquoi, le dentiste demande toujours à savoir l’âge de son client avant la consultation. Dans cette optique, les personnes âgées en dessous de 16 ans restent les seuls bénéficiaires de remboursements de la part de l’assurance maladie. Dans ce cadre, celles qui se situent en dehors de cette tranche d’âge ne peuvent pas prétendre à un quelconque remboursement. La raison en est que les actes d’orthodontie sont considérés comme purement esthétiques. Dans votre intérêt, veillez ainsi à choisir une mutuelle qui peut combler cette défaillance. Effectivement, des mutuelles de santé qui proposent des forfaits annuels n’en manquent pas. N’hésitez pas à consulter différentes offres pour vous épargner des dépenses évitables. Certaines mutuelles n’accordent pas de différence de traitement liée à l’âge.

Conclusion

Bref, la meilleure façon d’optimiser votre remboursement est de trouver la mutuelle dentaire qui peut répondre à vos attentes. Pour ce faire, sachez d’abord les soins dont vous aurez besoin pour vos dents : des soins dentaires classiques ou des actes plus spécifiques.

Revenir en haut de page